Un objectif « SMART » ? Oui, mais pas que…

Vous avez l’impression de vous disperser ? De n’arriver à rien ? Sans doute avez-vous oublié de vous fixer un objectif précis. Partir sans but, à l’aventure, est une charmante façon de passer vos vacances. Mais en matière de formation, mieux vaut éviter, sous peine de perdre et votre temps et votre énergie ! Alors fixez-vous un objectif, SMART de préférence, mais pas que…

Un objectif "SMART", mais pas que
SMART, un acronyme

C’est quoi un objectif « SMART »?

Commencez par vous demander : « Qu’est ce que je veux ? ». Formulez votre réponse positivement. Vous serez ainsi orienté vers le futur alors qu’une formulation négative vous retiendrait dans le passé. Gardez-vous de dire, par exemple : « Je ne veux plus être secrétaire » (votre métier précédent). Réfléchissez plutôt à ce que vous voudriez faire à la place. Dites alors : « Je veux améliorer mon anglais et devenir assistante de direction » (futur). C’est votre projet, votre but.

Ensuite, définissez un ou plusieurs objectifs, c’est-à-dire la ou les façons d’atteindre ce but. Demandez-vous s’il(s) est(sont) pertinent(s). Bref, est-il(sont-ils) SMART (traduisez : intelligent, astucieux) ? SMART est en fait un acronyme, un sigle qui se prononce comme un mot ordinaire.

Précisez votre objectif pas à pas

S pour « Spécifique ». Votre objectif doit être en lien avec votre projet et surtout doit être clair. Pour cela, contextualisez-le. Appliquez-lui la méthode QQOQCP afin de l’adapter à ce que vous recherchez. Dans l’exemple ci-dessus, préférez quelque chose comme : « Je vais faire un séjour linguistique d’un mois à Londres pour perfectionner mon anglais parlé ». Soyez précis !

M comme « Mesurable ». En effet, vous devez pouvoir évaluer vos résultats. Interrogez-vous : « Comment saurai-je que j’ai atteint mon objectif ? A quoi vais-je le voir ? ». Si nous prolongeons l’exemple ci-dessus, vous saurez que vous avez atteint votre objectif quand vous aurez terminé votre voyage. Utilisez des indicateurs ou chiffrez vos actions si possible (« Je dois avoir fait X démarches »). Cela facilitera votre estimation.

Le A est différemment interprété. Il s’agit en général du A de « Ambitieux ». En réalisant votre objectif, vous devez avoir le sentiment de progresser. Cela vous aidera, entre autres, à améliorer votre estime de vous-même et votre confiance en vous. N’hésitez pas à vous fixer des sous-objectifs. Vous découperez la difficulté en petites étapes, plus faciles à mettre en oeuvre. Si un séjour à l’étranger vous paraît trop difficile au départ, entraînez vous d’abord sur internet avec des sites comme QIOZ ou « L’anglais facile« .

R vous rappelle que vous devez rester « Réaliste ». Votre programme doit rester atteignable et se trouver à votre portée même s’il vous demande un effort. Ne vous imposez pas de faire d’apprendre 100 mots par jour ! 5 ou 10 suffiront déjà largement surtout si vous travaillez en parallèle.

Ce qui nous amène au T de « Temps ». Pas d’objectif valable sans vous fixer un délai pour le réaliser. Ici, cela donne : « Je vais effectuer mon séjour cet été pendant mes vacances ». N’oubliez pas de faire régulièrement le point sur l’avancement de votre plan.

Mais un objectif, même « SMART » ne suffit pas

Votre objectif répond à cette définition et à toutes ces exigences ? Parfait ! Notez-le, gardez-le sous les yeux pour ne pas vous éparpiller.

Toutefois, un objectif SMART n’est pas suffisant à lui tout seul. Vérifiez aussi que cet objectif et sa réalisation sont bien de votre responsabilité. Avez-vous la maîtrise des décisions ?

Attention également aux inconvénients éventuels : aboutir à votre objectif peut-il avoir des conséquences, des effets non souhaitables ? Il est important de les prévoir pour mieux en pallier les effets.

Visualisez les bénéfices que vous allez tirer de la situation au lieu de vous focaliser sur le travail à accomplir pour arriver au bout. Réfléchissez à ce que votre réussite vous apportera de plus. Dans notre exemple, cela se traduit par plus d’opportunités professionnelles. Vous trouverez là un puissant facteur de motivation.

Enfin, gardez toujours à l’esprit cette phrase très juste de la journaliste Florence SERVAN-SCHREIBER : « Avoir un objectif ne suffit pas pour voyager ; encore faut-il se mettre en route ! ».

(Visited 156 times, 1 visits today)
Partagez !

5 réflexions sur « Un objectif « SMART » ? Oui, mais pas que… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *