Se souvenir de tout grâce au « palais de mémoire »

Reprendre des études ou une formation suppose souvent d’apprendre à nouveau par cœur tout un tas de concepts. Nous devons réviser pour l’évaluation. Et nous craignons que notre mémoire flanche ! Pourtant, je vous assure que cela revient vite ! Nous pouvons aussi nous doter d’outils comme le fameux « palais de mémoire« . Cette technique demande un peu d’entrainement mais les résultats sont au rendez-vous.

Technique de mémorisation efficace
Construisez votre propre palais de mémoire

 

La méthode qui nous viendrait de Simonide de Céos, poète grec du Ve siècle av. J.C., consiste à associer des lieux et des images. Elle suit en cela les trois principes classiques de la mémorisation, à savoir :

  • L’ordre;
  • L’association;
  • La répétition.

Commencez par ordonner votre « palais de mémoire »

Dans le « palais de mémoire », l’ordre vient du trajet et des emplacements dans un bâtiment  – en général sa propre maison – ou dans un quartier, une rue, etc. Bref, l’endroit que nous connaissons le mieux au monde. Une fois notre lieu choisi, nous imaginons un trajet que nous pourrions emprunter pour l’explorer. Idéalement ce trajet doit nous permettre de parcourir la majorité des endroits intéressants qui le composent. Les plus sophistiqués ajouteront même un scénario à leur trajet.

Mettez donc une image qui représente la chose ou le mot dont vous devez vous souvenir dans une partie du lieu choisi.  Plus l’image est éloignée de la routine, mieux elle fonctionne. Utilisez sans modération :

  • le grotesque;
  • le monstrueux;
  • l’humour;
  • les allusions sexuelles;
  • les sentiments à l’égard d’une personne, amour ou haine, etc.

Bref, toute image mentale qui déclenche une émotion (joie, colère, dégoût).

En général, on considère que la mémoire de travail moyenne permet de retenir de 5 à 9 mots.  Rares sont ceux qui peuvent aller jusqu’à 11 ou 12 mots. Mais pratiquement personne n’est capable de retenir 20 mots sans erreurs ni de les répéter dans un sens ou dans l’autre. Or, lors des championnats mondiaux de mémoire, les meilleurs doivent mémoriser, entre autres, 500 chiffres choisis au hasard en un quart d’heure. Pour améliorer leur capacité à se souvenir de tout, ils ont appris de nombreuses techniques de mémorisation, dont le « palais de mémoire ».

Le « palais de mémoire » ferait ainsi le lien entre la mémoire à court terme, d’une durée de 18 secondes, et la mémoire à long terme qui concerne notamment les souvenirs qu’on peut reconstituer.

Pensez associations… délirantes !

Pour associer image, sensations et localisation, il faut placer l’idée ou l’objet dont nous voulons nous rappeler dans un endroit inattendu de notre « palais ». Vous devez absolument sortir des sentiers battus. Sans oublier d’ajouter un maximum de représentations sensorielles à chaque image. Tous ces éléments servent à renforcer la mémorisation car l’émotion favorise la rétention à long terme. 

Par exemple, vous devez vous rappeler des noms de 25 personnes ayant rédiger un article sur les risques psychosociaux ? L’un d’entre eux s’appelle KARASEK. Imaginez alors un car au sec sous le parasol de votre jardin en train de klaxonner pour vous avertir. N’importe quoi, me direz-vous ? Peut-être mais cela fonctionne.

Sans oublier la répétition

Enfin, vous devez répéter encore et encore. La méthode ne marche qu’en respectant le troisième principe : la répétition.  Il faut visiter et revisiter mentalement le « palais » et revoir régulièrement chacune des images dans son emplacement.  Parcourez le trajet dans un sens puis dans l’autre.  Ou depuis le centre.

Vous l’aurez compris, le « palais de mémoire » est utile pour retenir une liste d’objets.  Ou les éléments d’un discours ou d’une conférence. Rappelez-vous néanmoins que le préalable à toute étude vraiment efficace à long terme est la compréhension.  N’étudiez pas quelque chose que vous n’avez pas compris d’abord…

Attention aussi : il peut être nécessaire de refaire tout le trajet pour retrouver un élément stocké en respectant l’ordre choisi. En effet, les éléments sont mémorisés dans un ensemble et difficilement restituables isolément.

Vous voulez en savoir plus ? Regardez notamment la vidéo et les explications du mentaliste Fabien OLICARD. Et venez nous en parler dans les commentaires.

 

(Visited 50 times, 1 visits today)
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.