Reskilling, upskilling, newskilling : cultivez vos compétences

Upskilling, reskilling, cross-skilling : autant d’anglicismes barbares très en vogue aujourd’hui. Tous ont trait au développement ou au maintien de nos compétences. Face à l’accélération de l’évolution technologique, nous devons suivre et anticiper tous les progrès que cette réalité suppose. Des métiers disparaissent, d’autres naissent que nous ne soupçonnions même pas il y a cinq ans à peine. Il nous faut donc nous adapter en permanence.

Développer ses compétences pour progresser
Upskilling, reskilling, cross-skilling ou comment progresser grâce à des compétences en béton

Rester à niveau

L’upskilling (en français « perfectionnement ») consiste à apprendre en continu afin de développer de nouvelles aptitudes et de monter en compétences. Il vous permet de mettre vos connaissances à jour pour rester opérationnel dans votre branche. Vous gagnez en performance sur votre poste et/ou vous vous ouvrez à de nouvelles opportunités pour un futur job.

Au besoin, profitez d’un bilan de compétences pour faire le point et identifier les savoirs techniques à développer. Votre compte personnel de formation (CPF) vous donnera l’opportunité de vous former à de nouveaux outils pour gagner en efficacité. Mais vous pouvez aussi vous inscrire régulièrement à des MOOCs sur des sujets variés.

En général, on parle d’upskilling en cas d’augmentation des compétences existantes afin de continuer le même métier dans un contexte de mutation du métier. Par exemple, si vous travaillez dans le marketing, il peut être intéressant de vous initier au marketing digital et aux réseaux sociaux.

Votre entreprise y a tout intérêt, elle aussi. Selon un rapport de Dell et du think tank « l’Institut pour le Futur » en 2017, 85% des emplois de 2030 n’existent pas aujourd’hui. De ce fait, la digitalisation des métiers et des outils est un véritable enjeu pour les entreprises qui se veulent innovantes et pérennes. Cette stratégie d’upskilling s’inscrit dans une dynamique de responsabilité sociale afin de préserver l’emploi tout en capitalisant sur la culture d’entreprise et sur les compétences des collaborateurs présents.

Acquérir de nouvelles compétences

Grâce au reskilling (traduisez « requalification »), vous pouvez vous former dans des secteurs qui recrutent. Ce concept se définit comme l’embauche d’un collaborateur en se basant principalement sur son savoir-être et sa motivation. Cette personne, qui ne possède pas encore toutes les aptitudes nécessaires, sera formée au fur et à mesure afin d’acquérir de nouvelles compétences. Le processus met en avant la motivation et la personnalité, ce qu’on appelle les « soft skills« . Le reskilling privilégie ainsi le savoir-être au savoir-faire.

Vous bénéficiez ainsi d’une opportunité de reconversion professionnelle en acquérant de nouvelles compétences pour changer de métier. Pôle emploi promeut depuis plus de 10 ans ce nouveau mode de recrutement avec la POEI (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuel). Attention cependant ! La POEI ne propose des actions de formation que sur 4 mois. Si vous êtes commercial, vous ne deviendrez pas pâtissier ou psychologue dans un laps de temps aussi court. Là, on parle plutôt de newskilling ! Mais si vous envisagez de vous orienter vers un secteur proche comme les achats, c’est jouable.

Le cross-skilling, enfin, sert à se former pour effectuer des tâches habituellement hors de son périmètre de responsabilités. Grâce à l’apprentissage et la formation, vous élargissez votre domaine d’action au sein de l’entreprise. Vous devenez plus polyvalent, ce qui est toujours un plus.

En découvrant d’autres tâches, vous devenez plus agile. Les compétences multiples sont fortement appréciées. Posséder une expertise dans différents domaines est un atout de taille auprès des recruteurs ! Sans compter que ces nouvelles compétences peuvent casser la routine quotidienne, surtout si vous occupez votre poste depuis longtemps.

Donc upskilling ? Reskilling ? Cross-skilling ? A vous de voir ce qui convient le mieux pour entretenir ou développer vos compétences.

(Visited 165 times, 1 visits today)
Partagez !

Une réflexion sur « Reskilling, upskilling, newskilling : cultivez vos compétences »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *