Construisez votre ikigaï pas à pas

Construire son ikigaï
Les quatre cercles de l’ikigaï

 

Plusieurs raisons peuvent vous amener à vous (auto-)former. Notamment vouloir vous améliorer, progresser dans votre activité, donner plus de sens à votre vie… Pour préciser ce que vous voulez vraiment, je vous propose aujourd’hui un outil de réflexion puissant venu du Japon, l’ikigaï. Trouver votre ikigaï, c’est trouver ce qui vous fait courir, votre raison d’être. Et oui, rien que ça !

Votre ikigaï se trouve à la croisée de quatre cercles qui vous guident dans votre réflexion :

Construisez vous-même votre ikigaï

  • Ce que vous aimez. C’est ce sur quoi vous pouvez passer des heures sans vous lasser, ce que vous faites durant vos loisirs, vos passions d’enfant.
  • Ce que vous savez ou saurez faire. Entendez par là vos (futurs) talents, vos dons naturels, les activités où vous êtes meilleur que la moyenne. Interrogez-vous sur les compétences que vous maîtrisez.
  • Ce qui est susceptible d’être rémunéré. Pensez aux jobs que vous pourriez exercer ou même créer, les services ou les produits que vous pouvez proposer, bref, tout ce que les gens seraient prêts à payer.
  • Besoins dans le monde. Quelle valeur pouvez-vous donc apporter au monde ? Quelles causes êtes-vous prêt à défendre ? Pour lesquelles descendriez-vous dans la rue ? Qu’est-ce qui va aider la terre, la société ou, plus modestement, votre communauté ?

Le résultat se trouve alors à la croisée de ces quatre cercles. L’ikigaï, c’est ce que vous aimez faire, dans lequel vous êtes bon, qui apporte quelque chose au monde et pour lequel vous êtes payé.

Un exemple un peu extrême : un prix Nobel. Plus près de nous, un infirmier ou un enseignant.

Pour mieux le découvrir, notez tout ce qui vous vient à l’esprit vous concernant. Eventuellement, laissez de côté votre liste et reprenez-la de temps à autre pour la compléter. Pas d’idée ? Dans ce cas, explorez de nouveaux domaines ou testez de nouvelles choses.

Plusieurs activités plutôt qu’une seule

Bon à savoir : plusieurs activités parallèles peuvent permettre de trouver votre ikigaï. Pas besoin de vous limiter à une seule. Par exemple, vous êtes un excellent comptable, vous aimez les chiffres et vous êtes payé pour cela mais vous trouvez que la dimension « Besoins du monde » vous manque. Engagez-vous dans une association (consultez France Bénévolat entre autres) ou militez pour une cause. Vous atteindrez ainsi votre ikigaï.

Vous vous sentirez d’autant plus motivé pour vous lever le matin et pour vous former !

(Visited 200 times, 1 visits today)
Partagez !

2 réflexions sur « Construisez votre ikigaï pas à pas »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *