Comment utiliser votre CPF

Que vous soyez salarié, indépendant ou demandeur d’emploi, pensez à utiliser les droits accumulés sur votre compte personnel de formation (CPF). Vous pouvez les mobiliser tout au long de votre vie professionnelle, dès 16 ans et jusqu’à votre retraite.

lE SITE DU cpf
Rendez-vous sur votre compte

 

Ce dispositif remplace depuis 2015 le droit individuel à la formation (DIF). Vous conservez néanmoins les droits de ce dernier, si vous en avez.

Où vous renseigner sur le CPF ?

Exprimé à ses débuts en heures, le CPF est désormais crédité en euros, à hauteur de 15 euros/heure. Pour chaque année de travail à mi-temps ou plus, votre compte CPF augmente de 500 €, dans la limite de 5 000 € maximum. Ce montant s’élève à 800 €/an, avec un plafond de 8 000 €, pour les actifs dits « peu qualifiés », c’est-à-dire non diplômés, et les travailleurs handicapés.

Afin d’activer votre compte et d’en connaître le montant, connectez-vous sur https://www.moncompteactivite.gouv.fr. Vous pouvez bénéficier de cette somme même en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi.

Votre employeur n’a aucun droit de regard sur la manière dont vous utilisez votre CPF. Sachez toutefois que si vous demandez une formation sans son accord, celle-ci aura lieu en dehors de votre temps de travail. Mais, si votre employeur approuve son contenu et son calendrier, elle pourra se dérouler éventuellement en dehors de votre temps de travail.

Toutes les formations ne sont pas « éligibles »

Malgré tout, ce dispositif reste contraignant, avec des critères précis de formations « éligibles », à savoir  payables avec le montant disponible sur votre compte. Définies par la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018, elles permettent de :

  • obtenir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.);
  • acquérir le socle de connaissances et de compétences (CLEA);
  • être accompagné pour la validation des acquis de l’expérience (VAE);
  • réaliser un bilan de compétences;
  • créer ou reprendre une entreprise;
  • préparer votre permis de conduire (y compris poids lourds).

Si vous souhaitez suivre une formation pour vous reconvertir ou changer de métier, vous pouvez aussi recourir à un « CPF de transition professionnelle« . Dès 2020, de nouveaux opérateurs, les CPIR (Commissions Paritaires Inter Régionales), prendront en charge ce dispositif.

Sur le site, vous avez accès à la liste des formations éligibles au CPF, quelle que soit votre branche professionnelle ou votre lieu de travail. Gérée par France Compétences, elle compte environ 14 000 formations certifiantes inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles qu’n retrouve aujourd’hui sur le site de France Compétences.

Des démarches bien expliquées

Les démarches, bien expliquées sur le site, se résument en 5 étapes :

  1. Activez votre compte;
  2. Repérez la formation qui vous concerne dans la liste;
  3. Contactez les ou les organisme(s) de formation concerné(s) pour leur demander un devis et un programme;
  4. Joignez ces éléments au dossier fourni en ligne;
  5. Envoyez votre demande de financement, selon votre cas, à votre employeur, votre Opacif, l’OPCA/OPCO de votre employeur, Pôle emploi, etc. qui contrôle votre dossier, puis vous informe par écrit de la validation de votre projet et du montant pris en charge.

Ensuite, il n’y a plus qu’à !

Alors n’attendez pas et consultez le catalogue ! D’autant que l’envie d’apprendre vient en apprenant….

(Visited 71 times, 1 visits today)
Partagez !

4 réflexions sur « Comment utiliser votre CPF »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *