Comment faire preuve de résilience ?

Tous à un moment ou un autre de notre vie, nous sommes confrontés à un traumatisme (accident, séparation, deuil, chômage,…). Avec ses incertitudes et ses angoisses, la période de confinement que nous vivons aujourd’hui en est un. Pourtant, il va nous falloir rebondir, aller de l’avant, nous remotiver. Nous allons devoir recommencer à faire des projets, à nous former, à améliorer nos compétences. Bref, faire preuve de résilience.

Faire preuve de résilience
La résilience là où on ne l’attendait pas forcément

Personnellement, j’ai découvert ce concept il y a quelques années en lisant les ouvrages de Boris CYRULNIK. Pour reprendre une de ses métaphores, comme l’huître secrète la nacre pour se protéger du grain de sable qui la blesse et donne ainsi naissance à une perle précieuse, nous forgeons notre propre résilience face aux agressions de la vie.

La résilience, un concept subtil

Plus qu’une simple capacité de résistance, elle constitue « la capacité à réussir, à vivre et à nous développer positivement, de manière socialement acceptable, en dépit du stress ou d’une adversité qui comporte normalement le risque grave d’une issue négative ». Cela ne signifie pas que nous fassions l’économie de la souffrance. Mais ce souvenir va devenir le ressort de notre élan vital.

Loin d’être synonyme d’invincibilité ou d’insensibilité, la résilience évoque l’idée de souplesse et d’adaptabilité. C’est une force intérieure que nous possédons tous à un degré ou un autre et qui nous pousse à grandir et nous développer quoi qu’il arrive. Toutefois, cette aptitude évolue avec le temps. De façon fluctuante : nous ne sommes pas résilients à tout et tout le temps.

Alors, quelques-uns parmi nous sont plus résilients que d’autres, c’est certain. Mais nous pouvons tous améliorer notre résilience. Voici donc quelques moyens à essayer de toute urgence.

Les autres peuvent vous aider à faire preuve de résilience

Prenez le temps de rencontrer les autres. Passer du temps avec ses proches, ceux qui vous rendent heureux et font ressortir le meilleur de vous-même, crée un sentiment d’appartenance et de partage. Cela entretient un réseau de soutien pendant les périodes difficiles tout en développant votre sentiment de sécurité interne. Saisir les occasions de parler de votre ressenti est une soupape à vos tensions. De plus, vous aurez souvent la surprise de constater que les autres réagissent comme vous. Cette découverte vous permettra de partager le fardeau des idées et des doutes qui vous assaillent.

Aidez ceux qui sont en détresse. Engagez-vous dans le bénévolat et œuvrez pour les autres. Des recherches en psychologie montrent que les gens qui donnent d’eux-mêmes sont plus stables, plus à même de gérer des situations stressantes. Le simple fait de savoir que vous comptez pour quelqu’un vous motive à ne pas abandonner.

Devenez un expert de la situation. Si vous avez une parfaite connaissance du pourquoi et du comment des événements, vous pourrez prendre de meilleures décisions. Cette connaissance vous aidera aussi à neutraliser les peurs démesurées qui souvent vous assaillent devant l’inconnu. En outre, lle renforce la construction d’une estime de soi fondée sur la conscience de votre propre mérite, de votre compétence et de votre efficacité. Finalement, être résilient ne fait-il pas partie des compétences de demain ?

Prenez soin de vous, c’est aussi faire preuve de résilience

Entretenez votre forme physique. Une nourriture saine, une activité physique et suffisamment de sommeil permettent au corps de reprendre des forces et de réparer les dommages causés par le stress.

N’oubliez pas votre sens de l’humour. Le rire donne à voir le bon côté des chose. Pratiquer l’humour vous aide à trouver des solutions créatives à vos difficultés. Riez en regardant une comédie ou en lisant cette bonne blague qu’un ami vous envoie sur Whatsapp. Et n’oubliez jamais que le rire est le meilleur remède qui soit.

Pratiquez votre passe-temps favori. Ménagez-vous du temps tous les jours pour faire quelque chose que vous aimez : sport, dessin, peinture,… afin de libérer les tensions. 

Voyez le bon côté des petites choses, profitez de ces menus plaisirs qui font que la vie vaut la peine d’être vécue. Un rayon de soleil, les arbres qui fleurissent, un rire d’enfant… Comme dit le poète, carpe diem, « cueille le jour présent sans te soucier du lendemain », lequel est incertain.

Sans oublier…

Une dernière astuce, faites une liste de ce qui va bien pour vous. Même s’il ne vous est pas facile d’éprouver de la gratitude quand vous êtes déprimé, il doit bien y avoir une chose pour laquelle vous pouvez vous estimer heureux. Notez les choses dont vous êtes fier dans la vie — petites ou grandes. Il peut s’agir de votre mode de vie sain, du denier pull que vous avez tricoté ou de vos réalisations professionnelles. Pendant que vous y êtes, dressez la liste des qualités dont vous êtes fier.  Faites-vous rire les gens ? Êtes-vous cordon-bleu ? Ajoutez régulièrement des qualités à votre liste et consultez-la quand vous sentez la déprime vous envahir. Vous verrez, vous vous sentirez tout de suite mieux !

(Visited 113 times, 1 visits today)
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *