B2I, PCIE ou TOSA : quel test bureautique choisir ?

Vous vous estimez performant(e) au plan bureautique ? Ou, au contraire, vous pensez avoir besoin de faire des progrès ? Quoi qu’il en soit, il est toujours bon de passer une certification dans ce domaine. Trois s’offrent à vous : le B2I (Brevet Informatique et Internet) adulte, le PCIE (Passeport de Compétence Informatique Européen) ou le TOSA (Test on Software Applications).

Vous choisirez en fonction de vos objectifs. Les trois sont de toutes façons éligibles à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

B2I, PCIE ou TOSA
Obtenez une certification pour valoriser vos compétences

Plusieurs raisons d’envisager cette démarche. D’abord, l’évaluation préalable à certaines d’entre elles vous permet de vérifier votre niveau réel dans les applications essentielles utilisées quotidiennement. Un peu comme PIX dont je vous ai déjà parlé. Ensuite, la bureautique et l’aisance en matière d’Internet font partie des compétences numériques indispensables aujourd’hui, et a fortiori demain. Enfin une certification vous permet de vous valoriser et de faire reconnaître vos capacités, tout en développant votre employabilité.

Pour un premier niveau, le B2I

Si vous ne connaissez pas ou peu l’outil informatique et avez besoin d’un premier niveau de connaissance, privilégiez alors le B2i Adulte .

Le B2I relève du ministère de l’Education nationale. Il atteste la maîtrise des compétences de base en informatique et en bureautique, c’est-à-dire internet et les logiciels en général. Il s’adresse donc plutôt à des débutants. S’agissant d’un brevet, il n’a pas de durée de validité limitée  : on l’acquiert à vie.

Le B2I Adulte est basé sur 5 domaines de compétences :

  • Environnement informatique (qu’est ce qu’une souris, un écran, un système d’exploitation, un disque dur…);
  • Attitude citoyenne (qu’est ce qu’un antivirus, comment protéger ses données et informations personnelles, quels sont les dangers liés au réseaux sociaux…);
  • Traitement et production (réaliser un document numérique sur Word, Excel, PowerPoint, Publisher…);
  • Recherche de l’information (quel moteur de recherche utiliser, comment évaluer la qualité de l’information…);
  • Communication (par mail, sur les réseaux sociaux,…).

La formation peut durer de 30 à 100 h en fonction du niveau de départ.

Le test porte sur les connaissances ( grâce à des questionnaires, des quizz, un entretien avec le formateur…) et les savoir-faire ( par des mises en situation, des exercices à réaliser…).

Le PCIE, une certification européenne

Si vous êtes déjà un peu à l’aise avec l’ordinateur, vous pouvez tenter le passeport PCIE, le standard international de mesure et de validation des compétences de base en informatique. Ce passeport, valable 3 ans, atteste que son titulaire a les connaissances nécessaires pour utiliser un ordinateur ainsi que les principaux logiciels demandés en entreprise.

Le PCIE est réparti en 7 modules qui portent sur des domaines fondamentaux :

  • Connaissances générales sur le poste de travail et son environnement;
  • Gestion des documents (environnement Windows);
  • Traitement de texte (Word, Writer);
  • Tableur (Excel, Calc);
  • Base de données (Access, Base);
  • Présentation (Powerpoint, Impress);
  • Navigation Web et messagerie électronique (Outlook).

Là aussi, le temps de formation dépend de votre niveau et du nombre de modules que vous souhaitez préparer.

 Pour chacun des 7 modules, le test se compose de 36 questions sous forme de QCM. Un module est validé si le score est supérieur ou égal à 75% de bonnes réponses.

La « Rolls » des certificats, le TOSA

Enfin, le TOSA, créé en 2011, est un dispositif d’évaluation et de certification des compétences informatiques professionnelles sur les logiciels de bureautique. Cette certification a une durée de validité de 2 ans. Elle s’adresse donc à des personnes maîtrisant déjà les bases de l’informatique et souhaitant approfondir ou découvrir un logiciel en particulier.

Il existe une certification TOSA pour Word, Excel, PowerPoint, Outlook et Excel VBA sur les versions 2007, 2010 et 2013 (2010 seulement pour Outlook) en français et en anglais. Il y a aussi une certification TOSA pour les langages de programmation : HTML5, CSS3, PHP, C# et Java. Attention : l’éligibilité au CPF ne porte que sur le TOSA Word, Excel et PowerPoint.

La première étape consiste à vous évaluer avec 25 questions soit type QCM, soit mises en situation (25 à 40 mn) par logiciel. En fonction de vos résultats,  vous pouvez présenter directement la certification ou passer par la case formation, si nécessaire, pour atteindre le niveau souhaité.

La deuxième étape, la certification, comporte 35 questions et dure 60 minutes maximum. Vous obtenez dans ce cas un score entre 1 et 1000 qui vous donne votre niveau :

  • ž   Initial : de 1 à 350
  • ž   Basique : de 350 à 550
  • ž   Opérationnel : de 550 à 725
  • ž   Avancé : de 725 à 875
  • ž   Expert : de 875 à 1000

Valorisez vos compétences

Le score obtenu dans l’un ou l’autre de ces tests – B2I, PCIE, TOSA – vous permettra de savoir si votre niveau est suffisant pour le poste que vous souhaitez occuper. Cela garantit également aux employeurs votre niveau de maîtrise concernant les logiciels de base. N’hésitez pas à indiquer ce score sur votre CV.

Bien utile si vous êtes dans des métiers comme la comptabilité ou le secrétariat, par exemple. Mais peut-être avez-vous d’autres métiers à suggérer où ces certifications s’avèrent pertinentes. Partagez-les ici dans ce cas.

(Visited 2 475 times, 2 visits today)
Partagez !

2 réflexions sur « B2I, PCIE ou TOSA : quel test bureautique choisir ? »

  1. Sincèrement, le TOSA est très mal fait, nous l’avons testé par des Experts et ils trouvent qu’il ne reflète pas les connaissances de la personne qui passe le test.

    Le vrai test est celui de Microsoft dans Microsoft Office et de Adobe dans les produit de Adobe , le reste plutôt commercial que autre choses.

    Le TOSA doit être validé par un service de qualité et des Experts dans la matière !
    Moi en tant que responsable formation et qui est dans le domaine ICT depuis plus de 20 ans, je déconseille le TOSA

    1. Bonjour,
      Merci pour ce partage qui permettra à ceux qui lisent cet article de prendre une décision en toute connaissance de cause.
      Belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *