Automatisez votre veille documentaire

Se former c’est bien. Mais maintenir son niveau de connaissances et de culture générale est tout aussi important. Une veille documentaire est alors essentielle pour rester informé. Certes, aujourd’hui, nous sommes plutôt sur-informés mais quantité ne rime pas forcément avec qualité ni avec pertinence.

Pourtant, la veille documentaire reste un excellent moyen de monter en compétence et de développer de nouvelles expertises. En outre, plus notre niveau de connaissance augmente, plus nous comprenons les choses en profondeur.

Optimiser sa veille documentaire
Flux RSS, newsletters,… : l’information est partout

 

Vous allez m’objecter que vous manquez de temps pour cela. Mais il s’agit plutôt d’un manque de méthode souvent. Et peu à peu, vous passez à côté d’informations essentielles dans votre domaine.

Alors pour mettre en place une veille documentaire efficace et rapide, mieux vaut l’automatiser.

Sur quoi faire porter votre veille documentaire ?

Commencez tout d’abord par déterminer le type de veille qui vous intéresse.

  • Il peut s’agir d’une veille produit pour trouver l’inspiration ou pour mieux positionner la pertinence de votre offre.
  • La veille process vous permettra de vous mettre au courant des nouveaux procédés de production.
  • La veille métier, elle, vous apportera un regard sur ce qui se fait dans d’autres sociétés et sur votre propre manière de faire.

Il n’est évidemment pas question d’écumer tous les jours les différents médias (magazines, blogs, sites institutionnels, etc …). Il vaut faire venir l’information à vous. Recevoir directement l’information vous permet en effet d’optimiser votre temps.

Automatisez-vous

Pour cela, créez des alertes sur des sites qui vous intéressent. Ou abonnez-vous à des newsletters pour recevoir des informations directement sur votre boîte mail ! Ainsi, moi, je reçois tous les jours la newsletter de Slate ou les dossiers de Thot Cursus, les suggestions de Pinterest. Je jette aussi un coup d’œil sur Linkedin où j‘utilise des mots-clés. Attention à bien les choisir et à les revoir régulièrement. Des mots qui ne mènent à aucune information ou à des informations inutiles doivent être modifiés !

Vous pouvez également vous inscrire sur des lecteurs de flux  comme Netvibes qui vous donneront la possibilité de lire des formats RSS. Les flux RSS (Really Simple Syndication) sont des flux de contenus gratuits en provenance de sites Internet. Ils incluent les titres des articles, des résumés et des liens vers les articles intégraux à consulter en ligne.

Feedly est clairement à ce jour l’agrégateur de flux RSS de référence le plus tendance. Il restitue jour après jour toutes les infos sous la forme d’une suite d’articles façon blog : photo, titre et résumé. Limite pour la gratuité : 3 thèmes et 100 adresses. Mais c’est déjà largement suffisant pour 99% des cas.

Pour ma part, j’aime bien également Google Alertes. C’est un service gratuit, simple et tous qui vous permet de surveiller les sujets qui vous intéressent. Commencez par vous connecter à Google Alertes via un compte Google ou Gmail. Ensuite, choisissez vos mots clés et définissez la fréquence de vos alertes : hebdomadaire, quotidienne ou juste lorsque le cas se présente.

Employez une routine

Une fois votre veille documentaire bien ciblée, mettez en place une routine chaque matin ou chaque soir ou le midi pour consulter vos informations.

Personnellement, j’aime bien le matin en regardant mes mails. Avec un peu d’entraînement, vous verrez que c’est très rapide. Rien qu’en lisant les titres, vous repérez vite ce qui vous est utile. Jetez un œil au contenu puis classez les articles qui vous intéressent par thèmes. Si vous avez besoin de faire une étude sur le sujet ou de vous en servir dans un rapport, vous aurez toute la documentation sous la main.

(Visited 49 times, 1 visits today)
Partagez !

2 réflexions sur « Automatisez votre veille documentaire »

  1. Bonjour! Je voudrais savoir quelle est la différence entre Vocation, don et talent?
    Merci d’avance!

    1. Bonjour,
      Il me semble que talent et don sont deux concepts proches. Le don désigne une disposition, une qualité de quelqu’un considérée comme innée, naturelle. Le talent, lui, correspond à une aptitude particulière, une capacité remarquable à faire quelque chose. Contrairement au don, le talent peut toutefois s’acquérir grâce à l’apprentissage et l’entraînement.
      De son côté, la vocation correspond à l’appel que peuvent ressentir certains pour une mission particulière : humanitaire, professionnelle, spirituelle, scientifique, etc. C’est l’inclination, ou le penchant  pour un certain état, une certaine carrière ou profession.
      Et vous, quels sont vos dons/talents/vocations ?
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *