À chacun sa façon d’apprendre : découvrez la vôtre

Chacun comprend, se souvient, mobilise son savoir de façon différente. Pour mémoriser ou se souvenir, certains se fabriquent ou voient des images dans leur tête.  D’autres entendent des mots, d’autres encore ont besoin d’imaginer des sensations, un mouvement ou ont besoin de bouger. Nous avons tous notre propre façon d’apprendre et il est important d’en être conscient.

connaître sa façon d'apprendre
Multipliez les styles d’apprentissage

Découvrez votre façon d’apprendre

Pour mieux connaître votre profil d’apprentissage, il importe de découvrir ce qui se passe dans votre tête au moment où vous apprenez. Il n’y a pas de réponse toutes faites. Mieux on se connaît, mieux on utilise ses capacités et plus il est facile d’apprendre.

Voici quelques pistes pour mieux savoir comment vous fonctionnez quand vous apprenez.

  1. Vous construisez-vous des images ou un film ? Revoyez-vous dans votre tête la page où vous avez pris des notes ?
  2. Vous racontez-vous une histoire ? Est ce que vous vous répétez vos notes avec vos mots ou est ce que vous entendez la voix de l’enseignant ?
  3. Avez-vous besoin d’associer des émotions aux mots, de bouger ou de vivre physiquement ce que vous apprenez, de réécrire vos notes ?

Dans le premier cas, vous êtes plutôt visuel. Vous apprenez mieux avec des images. Faites les exister dans votre tête comme des photos ou un film. Par exemple, si vous devez retenir une série d’événements, essayer de les associer à la photo des personnes concernées.

Dans le second cas, vous êtes plutôt auditif. Vous apprenez mieux avec des mots ou des sons. Racontez-vous une histoire avec vos propres mots.

 Enfin, si vous êtes dans le troisième cas, vous êtes plutôt kinesthésique. Vous apprenez mieux avec des sensations, des émotions. Essayez d’associer des idées à des sensations ou à des mouvements. Souvenez-vous alors de ce que vous avez à mémoriser en l’écrivant ou en l’intégrant à vos gestes. Essayez aussi de vous rappeler dans quelles circonstances vous l’avez apprise.

On est proche dans ce domaine de la technique des « canaux sensoriels » prônée par la programmation neurolinguistique (PNL). Cette technique dite « VAKOG », acronyme pour « Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif », pose que la relation au monde extérieur passe nécessairement par au moins l’un des cinq sens. On pourrait imaginer d’ailleurs de faire appel quand on apprend aussi au goût ou à l’odorat. C’est-à-dire associer un goût (un plat ?) ou une odeur à une notion à retenir.

Multiplier les styles d’apprentissage

Apprendre ne se réduit pas à ce type de profils, bien sûr. Mais ceux-ci peuvent déjà vous permettre de vous situer. Plus on réfléchit à la façon dont on apprend, plus on progresse. Et, surtout, plus on ajoute de cordes à son arc, plus on apprend facilement.

S’il importe de connaître votre style d’apprentissage, il est utile de vous entraîner aux autres façons de procéder. Je le conseillais d’ailleurs dans mon article sur « Comment apprendre : l’exemple de la visioconférence ».

En effet, quand on est visuel, on a tendance à comprendre un sujet dans son ensemble de façon globale, à aller à l’essentiel en oubliant les détails. On analyse moins dans l’ordre. Faites alors attention à donner un ordre à vos idées, à les organiser au lieu de les présenter comme elles viennent. Entraînez-vous à retranscrire les idées avec des mots ou, mieux, à vous les dire ou encore à associer ces détails à des gestes.

Si vous êtes plutôt auditif, vous avez tendance à analyser un sujet point par point, dans l’ordre. Moins à le comprendre dans son ensemble depuis une certaine hauteur. Du coup, entraînez-vous à développer une vue d’ensemble pour percevoir un sujet dans sa globalité. Ecrivez sur une feuille le plan du cours sous forme d’un schéma conceptuel ou encore d’une carte heuristique ou mindmap.

Les kinesthésiques, eux,  ont tendance à avoir besoin de bouger pour faire exister les informations dans leur tête, rechercher des sensations pour les retrouver. Si vous reconnaissez dans cette description, entraînez-vous à écrire sous forme télégraphique les informations, plutôt que de bouger vraiment. Associez des images à vos mouvements, essayez de mettre en pratique vos idées.

Alors, quel est votre profil d’apprentissage finalement ?

(Visited 36 times, 1 visits today)
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *